ASSIETTE OU BOL EN SILICONE GRATUIT POUR TOUTE COMMANDE!
L'éducation alimentaire sensorielle

L'éducation alimentaire sensorielle

L'éducation alimentaire sensorielle

L'éducation alimentaire sensorielle : la diversification sensorielle permet d'inculquer à l'enfant l'amour des aliments sains tout au long de sa vie

Nous nous sommes presque tous inquiétés, à un moment ou à un autre, de la quantité de fruits et de légumes consommée par nos bébés et nos jeunes enfants. Depuis les premiers goûts jusqu'à une diversification plus avancée, et en particulier lors de la DME, s'assurer que votre enfant mange suffisamment de fruits et de légumes peut être une source d'inquiétude.

Les fruits et légumes constituent un élément essentiel d'une alimentation équilibrée et jouent un rôle important dans la protection contre les maladies. Cependant, de nombreux bébés et enfants manifestent une aversion pour les légumes en particulier et se tournent vers les aliments plus sucrés. Ce penchant naturel est tout à fait normal et tout à fait gérable (nous sommes là pour vous aider !). Mais il est important de reconnaître que le fait de laisser le contrôle à votre enfant sur ce qu'il doit manger - lorsque qu’il fait les ‘mauvais’ choix - est l'une des raisons pour lesquelles de nombreux parents optent pour une diversification alimentaire combinée ou traditionnelle plutôt que la diversification menée par l’enfant.

Comment encourager votre bébé à choisir les brocolis plutôt que le pain ? Les petits pois plutôt que les pâtes ? Les carottes plutôt que le fromage ?

La réponse à cette question est complexe. C'est un sujet ÉNORME, et au cours de notre série de blogs sur la diversification sensorielle, nous nous pencherons sur ce sujet pour vous fournir un ensemble d'astuces et de techniques, de connaissances et de conseils qui vous aideront à vous frayer un chemin avec aisance dans le monde de la diversification.

Pour l'instant, nous allons commencer par comprendre que la réticence à manger certains aliments est souvent liée à une méconnaissance de l'apparence, de la texture ou du goût.

En aidant votre bébé à utiliser la vue, l'odorat, le toucher et le son, ainsi que le goût, pour explorer ses aliments - dans le cadre d'un processus que nous appelons la diversification sensorielle- vous posez des bases incroyables pour l'acceptation des aliments dès le début du parcours de la diversification de votre bébé.

Comment la diversification sensorielle permet-elle à votre bébé à aimer ses légumes verts ?

Il peut s'écouler entre 15 et 20 expositions (ou offres) avant qu'un enfant accepte de mettre un nouvel aliment dans sa bouche. En fait, certaines recherches suggèrent que ce chiffre est sous-estimé et que le nombre d'expositions nécessaires avoisine les 200. Quel que soit le chiffre réel, il est important d'essayer de ne pas précipiter ce processus et de ne pas devenir trop frustré. Ce n'est pas facile, nous le savons ! Vous en saurez plus sur la façon dont nos émotions de parents à table peuvent influencer le développement de nos bébés dans l'un de nos futures blogs 😉 .

Essayez de proposer des aliments sous différentes formes. La vue, le toucher, le son et l'odeur d'un aliment peuvent changer radicalement selon la façon dont il est présenté. Prenons l'exemple des carottes. Les bâtonnets de carottes cuites ont un son, un toucher et une odeur différents de ceux des carottes crues. Les carottes râpées sont très différentes des carottes en purée. Les carottes rôties sont différentes des carottes cuites à la vapeur. Vous constaterez très probablement que votre enfant n'aime pas un aliment présenté sous une forme donnée, mais qu'il l'apprécie sous une autre forme.

Pensez au moments en dehors des repas. 

Les occasions pour votre bébé d'être exposé à un certain aliment peuvent prendre de nombreuses formes et ne se limitent pas à proposer cet aliment à table dans le cadre d'un repas ou d'un en-cas.  Tout contact de votre enfant avec un aliment le rend plus familier et augmente donc son envie de le goûter. L'utilisation de vrais aliments dans le cadre du jue est un excellent moyen d'y parvenir, et les fruits et légumes se prêtent à toutes sortes de jeux sensoriels. Vous trouverez de nombreux exemples sur notre site web, notamment des tampons de peinture végétale, des peintures comestibles et divers jeux avec des baies et des fruits d'été comme sur ce blog. 

Mais qu'y a-t-il d'autre qui pourrait vous aider ? 

Nous avons appris qu'il faut entre 15 et 20 expositions à un nouvel aliment avant qu'un enfant n'accepte de le mettre dans sa bouche. Mais il est vraiment important de reconnaître qu'acheter, cuisiner et servir un aliment dont on s'attend à ce qu'il soit entièrement refusé ou simplement écrasé et jeté par terre, est plus que frustrant.  Les fruits et légumes coûtent cher, et lorsque vous faites vos courses avec un budget serré, acheter des aliments dont vous savez qu'ils seront gaspillés n'est tout simplement pas une option.

C'est là que le kit Bavoir et Plateau devient votre meilleur ami.  Il se compose d'un grand plateau sensoriel qui se pose sur n'importe quelle chaise haute et d'un bavoir qui se fixe à l'avant du plateau pour combler le vide où les aliments tombent et se perdent sur les sièges des chaises hautes et les genoux des enfants.  

Pour les bébés, il offre une grande surface sur laquelle ils peuvent explorer en toute confiance leur nourriture en utilisant tous leurs sens, tout en gardant les aliments à leur portée.  Le plateau est doté d'un rebord qui empêche les aliments de rouler sur le sol et il est suffisamment large pour que les bébés ne fassent pas tomber les aliments sur les côtés.  Pour les parents, ce kit élimine les barrières psychologiques du désordre et du gaspillage alimentaires qui, de manière très concrète, obscurcissent souvent la décision d'adopter une approche plus sensorielle de la diversification

 

Des produits